RE-ENSAUVAGEMENT RE-WILD
EXPOSITION DU 28 SEPTEMBRE AU 7 OCTOBRE 2021
AU CHATEAU DE ROCHEFORT


Il est aujourd’hui nécessaire de redéfinir une nouvelle place à la Nature. Ce que Guillaume Logé (chercheur en histoire et théorie des arts) appelle « un anthropocentrisme de coparticipation », peut nous permettre de changer de cap et de repenser la place de l’Homme en harmonie avec la Nature.

S’inspirer de la Nature.
Prendre exemple sur la Nature.
Aller chercher des réponses auprès de la Nature.

Nombreux artistes l’ont déjà fait, guidés par leur observation, leur inspiration, soutenus par Rousseau ou Spinoza, aujourd’hui il est temps d’insister, qu’importe la manière, la matière, le medium, l’essentiel est la pensée nouvelle qui incorpore la Nature comme solution. Nos ancêtres en avaient peur, mais la respectaient et l’intégraient dans leur équilibre de vie. Les religions monothéistes ont construit les arguments pour la repousser, pour la dominer, même s’il fallait la détruire en nous expliquant que l’Homme était le centre de toute chose, même de l’Univers.

Ce temps est révolu ! La science nous a éclairé sur la réalité et la fragilité de l’Homme, s’il n’écoute pas le monde dans lequel il n’est qu’un élément parmi tant d’autres.

Les artistes doivent porter ce Ré-ensauvagement par leurs thématiques, leurs pensées, leurs comportements et leurs actes.

Peintres, Musiciens, Réalisateurs, Cuisiniers, Sculpteurs, Chanteurs, Designers, Comédiens, Architectes, Danseurs, Metteurs en scène, … doivent unir leurs efforts pour écrire ce nouvel équilibre entre la Nature et l’Homme.

BERNY SAUNER



Exposition RE-WILD 2021 au Château de Rochefort
SAOSIGN GALERIE

SAOSIGN GALERIE (saosigngalerie.com)
Une initiative de Berny Sauner


Pour sa première exposition, SAOSIGN GALERIE investit un lieu exceptionnel, le château de Rochefort-en-Yvelines niché au cœur de la forêt de Rambouillet. A quelques encablures, c’est dans le même cadre naturel et forestier que l’artiste Berny Sauner a dessiné sa maison qui accueille sa famille et son atelier depuis 2018. C’était bien avant le premier confinement. Aucun événement n’avait alors pressenti la crise sanitaire.

Poussé par un désir grandissant de vivre dans un cadre naturel et de se consacrer pleinement à la peinture, Berny Sauner investit cet espace-temps secret, y installe son activité professionnelle de directeur artistique qu’il assume sous l’égide de SAOSIGN STUDIOS, structure créée en 2005 pour assurer le développement de ses activités de design et de scénographe.

En 2021, il décide de créer SAOSIGN GALERIE, dispositif de curation et de diffusion d’artistes contemporains, afin d’organiser des expositions, de mettre en lumière l’art et de soutenir les artistes.




L’exposition RE-WILD (28/092021 – 07/10/2021)
Reprendre conscience de la beauté de la nature

La première exposition de SAOSIGN GALERIE, « RE-WILD 2021 » qui signifie « ré-ensauvagement » est organisée dans un lieu en connexion directe avec la nature : le château de Rochefort-en-Yvelines et sa grande galerie avec sa vue imprenable sur la forêt de Rambouillet. Lieu exceptionnel, prompt à célébrer ce qui anime Berny Sauner, la reconnexion de l’homme avec son environnement naturel et la capacité inégalée de l’art à célébrer Dame Nature et ses nombreux mystères inexplorés, ses nombreuses vertus, trop négligées par notre société contemporaine. « La nature bienfaisante, qui toujours travaille à rétablir ce que l’homme ne cesse de détruire » disait Buffon.

L’art dans toutes ses variations peut aider à retrouver cette « nature bienfaisante ». Thème qui s’intègre à la mouvance écologique en prônant la « slow life ». Car l’éloge de la lenteur, à l’encontre des excès pollueurs de la vie urbaine, fait aussi partie de l’acte régénérant de la peinture de Berny et, par ruissellement, de l’acte régénérant qu’il souhaite insuffler à SAOSIGN GALERIE. Montesquieu n’a-t-il pas dit que « La nature agit toujours avec lenteur » ? Le fait d’être plus respectueux et plus sage passe par ce « ré-ensauvagement » qui, selon l’artiste-curateur « pose la nécessité de reconsidérer la nature autrement et évoque de ne plus considérer l’humain comme l’élément principal mais un parmi tant d’autres ». Le public amoureux de la nature et conscient des nouveaux comportements responsables que l’homme doit adopter pour sauvegarder la planète saura être séduit par cette exposition.

Comme un écho à un nouvel « art de l’anthropocène » : ce que Guillaume Logé, chercheur en esthétique et théorie des arts et sciences de l’environnement, développe dans son ouvrage « La Renaissance sauvage » (PUF, 2019) en évoquant l’idée d’un « anthropocentrisme de coparticipation » apte à favoriser la naissance d’une symbiose entre art et science, l’éclosion d’un nouveau paradigme d’être au monde. Pour mettre fin à l’ère de l’anthropocène hors de contrôle. Dans cette perspective, l’exposition « RE-WILD 2021 » donne à voir une sélection d’œuvres qui suscitent l’émotion d’une nouvelle poétique devant la beauté, la fragilité et l’éternel souffle de vie de la faune, de la flore et de tous les éléments naturels.




Les artistes invités

A l’invitation de SAOSIGN GALERIE, RE-WILD rassemble autour des œuvres de Berny, quatre artistes sensibles et attentifs à la beauté, à la poésie, à la force vitale, exponentielle, étonnante et mystérieuse de la nature.

Miguel Chevalier, artiste numérique reconnu mondialement, crée des installations de réalité virtuelle monumentales qui génèrent d’immenses motifs floraux à l’esthétique magique. Il est un metteur en scène de spectacles fascinants au cœur d’une nature futuriste en constante métamorphose et qui ne cesse d’évoluer dans l’œil du spectateur. Ses œuvres s’intitulent par exemple Coraux Fractal, Power Flowers, Extra-Natural ou Terra Incognita. Mais cette beauté n’est-elle pas en train de disparaître ?

Les peintures de Julien Colombier, composées d’immenses motifs floraux et végétaux sont conçues comme de grandes fresques ou des espaces immersifs. Couleurs et formes s’harmonisent évoquant les tissus ou les ornementations de l’art décoratif, jusqu’à créer des perspectives illusionnistes dans lesquelles le spectateur a plaisir à se perdre. La nature inventée par l’artiste envahit tout, prenant le pas sur l’architecture et l’environnement.

Claude Farge, réalisateur et directeur général du Forum des Images, est moins connu pour ses peintures. Cette exposition sera l’occasion de dévoiler ce talent qui offre des compositions foisonnantes, dans lesquelles, sur un même plan, l’homme est inséré dans un paysage naturel, dans une multitude de scènes qui coexistent, évoquant une peinture singulière, teintée de primitivisme. Genèse d’une mythologie mystérieuse.

Xavier Montoy, lui, se demande si la beauté de la nature ne peut pas être le déclencheur d’une prise de conscience écologique. Ses œuvres, faites d’élytres de coléoptères, subliment la brillance de ces petites carapaces agencées à des matières naturelles dans un souci de retrouver la finesse et la sophistication intrinsèque de la nature et de sensibiliser à l’urgence de préserver la biodiversité.




La mission de SAOSIGN GALERIE, infuseur de créations contemporaines
Créée en 2021 par Berny Sauner, SAOSIGN GALERIE a vocation à renouveler annuellement son exposition au Château de Rochefort-en-Yvelines. La démarche, initiée et portée par un artiste, souhaite soutenir et diffuser les œuvres d’autres artistes au sein d’un lieu atypique afin de montrer de l’art contemporain en dehors des circuits traditionnels des galeries d’art et de toucher ainsi un autre public, sensible à la thématique proposée par les expositions. Dans cet esprit d’indépendance et de liberté, SAOSIGN GALERIE lance une nouvelle démarche, une nouvelle manière d’exposer, plus libre, qui a vocation à soutenir des créations porteuses de messages et de rassembler des artistes autour de thématiques et d’engagements communs, à commencer par la thématique du dialogue entre l’art et la nature.

Le fait d’investir un lieu à la croisée des chemins entre art, nature et sport prisé pour sa beauté, son cadre patrimonial unique et son parcours de golf réputé, participe de l’idée que voir une exposition dans un tel cadre change notre regard, le rendant plus sensible aux émotions. SAOSIGN GALERIE propose des visions d’artistes et le partage de vibrations, comme une mise en abyme des œuvres au sein d’un environnement naturel.




Le Château Porgès de Rochefort-en-Yvelines, un cadre d’exception
Construit entre 1899 et 1905, le château est un cadeau de Jules Porgès, richissime diamantaire autrichien et figure importante de l’aristocratie parisienne, à sa femme, Rose Ana Wodianer. Son architecture imposante est une des plus ambitieuses des châteaux franciliens construits à cette période. Elle reprend, en en doublant les proportions, le modèle de l’Hôtel de Salm, actuel Palais de la Légion d’Honneur à Paris. Signée par certains architectes qui avaient travaillé au Ritz de la Place Vendôme quelques années plus tôt, elle est l’archétype de l’art de la copie, en vogue à cette époque, basé sur le style néoclassique. Le parc habité d’une cascade et d’un plan d’eau est tout aussi remarquable. A cette époque, Rose Ana Wodianer en fait un véritable musée de sa riche collection privée. Il est donc cohérent que le château accueille à nouveau en son sein des expositions d’œuvres d’art.

Aujourd’hui, il est un lieu de séminaire d’entreprise haut de gamme, géré par le réseau Chateauform. Il est doté de 91 chambres et de 18 salles de réunion et accueille un parcours de golf de 18 trous. La vue est imprenable sur la vallée de la Rémarde et la forêt de Rambouillet.



Mark